L’Aéroport de Charleroi optimise ses flux avec les équipements d’Automatic Systems

Entre le Brussels South Charleroi Airport (BSCA) et Automatic Systems, c’est une histoire de longue date, encore promise à un bel avenir. Tous les segments d’activité d’Automatic Systems, que ce soit les piétons, les passagers, les véhicules ou la haute sécurité, sont bien présents à l’aéroport. Aujourd’hui, Pierre Deroubaix, Maintenance and Infrastructure Manager à l’aéroport de Charleroi, affiche sa volonté d’uniformiser les équipements du site en collaborant avec Automatic Systems, soulignant la fiabilité de ses produits et la qualité de ses services.

Le défi

Depuis sa création en 1991, le BSCA a connu une forte expansion, tant en termes d’infrastructures que de passagers. Par la nature de ses activités, l’aéroport de Charleroi implanté sur quelque 270 hectares a comme objectif majeur de sécuriser l’accès des passagers et d’optimiser les flux. Aujourd’hui, l’aéroport accueille plus de 8 millions de passagers par an et atteint des pics de fréquentation de 15 000 passagers par jour en été, sans oublier les entrées et sorties fréquentes du personnel qui travaille en shift. Pour assurer le flux optimal des passagers et du personnel, leur sécurité et la protection des infrastructures, l’aéroport doit pouvoir compter sur des produits éprouvés et sur un service de proximité fiable qui réduit au maximum les délais en cas d’intervention.

Un laboratoire d’essai à taille réelle

La gamme d’Automatic Systems répond à tous les besoins de sécurité, d’automatisation et de fluidité de passage de l’aéroport, qu’il s’agisse des barrières véhicules BL4x avec ou sans borne escamotable, des couloirs d’accès SlimLane ou encore des tourniquets tripodes. Avec le SlimLane muni d’un lecteur d’embarquement, le personnel ne doit pas vérifier tous les documents des passagers, juste les exceptions. Quant aux barrières RSBM50 et BL 44, elles permettent de sécuriser le périmètre de l’aéroport afin d’empêcher les attentats terroristes. Le RSB peut par exemple arrêter un véhicule de 7,5 T lancé à 80 km/h1. Récemment encore, Automatic Systems a allongé les portiques anti-retour PAS761 installés à la sortie internationale de l’aéroport pour optimiser la détection.

La collaboration avec Automatic Systems remonte au début des années 2000. À l’époque, Automatic Systems a installé un prototype de portique équipé de détecteurs pour effectuer des tests en situation réelle car l’aéroport était en train de construire une salle d’arrivée et avait besoin d’un passage anti-retour. La solution n’existait pas encore sur le marché et l’aéroport a alors fait office de laboratoire. Un an plus tard, Automatic Systems lançait un produit fini qui devait équiper le futur terminal T1.

Le BSCA reprend depuis peu la gestion des parkings en direct. Dans sa volonté d’uniformisation de ses équipements, l’aéroport a installé des barrières BL 229 d’Automatic Systems dans le parking taxi et dans le nouveau parking P4, en service depuis septembre 2018. Si Automatic Systems fête ses 50 ans cette année, 2019 marquera aussi la pérennisation de la longue collaboration entre ses deux entreprises « made in BELGIUM ».

 

Cliquez sur le bouton pour télécharger le case study en format PDF